Commandes Docker : Guide Complet

L'Équipe Alphorm
L'Équipe Alphorm 12e lecture en min

Après le voyage que nous avons fait de premier volet jusqu’à le cycle de vie des conteneurs Docker, Bienvenue dans le cœur battant de Docker ! Découvrez comment maîtriser les commandes Docker essentielles pour optimiser la gestion des conteneurs et des images Docker. Apprenez à utiliser efficacement les différentes options et modes interactifs.

 

Les options des commandes Docker

Les commandes Docker sont votre allié pour façonner votre environnement. Elles acceptent une pléthore d’options, chacune offrant une voie unique vers la réalisation de vos projets. Les options peuvent être abrégées pour un travail rapide ou exprimées en toute clarté pour une compréhension optimale.

Deux conventions d’écriture sont généralement possibles pour la plupart des options :

Forme abrégée des commandes Docker

Lorsque vous utilisez la forme abrégée dans les commandes Docker, vous utilisez des raccourcis tels que '-v' pour 'docker -v'.

Ces raccourcis permettent d’accélérer les interactions avec Docker, car ils sont plus concis et demandent moins de frappe. En utilisant la forme abrégée, vous pouvez même combiner plusieurs options en une seule commande, comme c’est le cas avec 'docker run -it', '-i' et '-t' sont combinés pour ouvrir une session interactive dans un conteneur.

Commande abrégée dans un terminal pour démarrer une session interactive avec un conteneur Docker.
Accès rapide à un conteneur Docker via session interactive.

Forme longue des commandes Docker

D’autre part, la forme longue des options utilise le format '--<nom de l’option>', comme 'docker --version'. Cette forme est recommandée lorsque la clarté et la lisibilité sont essentielles, surtout dans les scripts ou la documentation. En optant pour la forme longue, les noms d’options sont explicites et auto-documentés, ce qui facilite la compréhension et la maintenance du code ou des scripts Docker.

Astuce Pratique :la forme abrégée est idéale pour des interactions rapides et pour l’utilisation quotidienne de Docker, tandis que la forme longue est plus adaptée lorsque la lisibilité et la documentation sont importantes, notamment dans les scripts et les situations où la clarté est primordiale.

Commandes Docker pour la gestion des conteneurs

Les conteneurs sont l’épine dorsale de Docker. Créez, gérez et supprimez-les avec aisance. Avant de plonger dans ce monde, découvrez l’aide intégrée en tapant simplement ‘docker --help’.

Vous serez ébloui par la multitude d’options à portée de main.

Commande ‘docker --help’ exécutée dans un terminal, affichant l'aide et les options Docker.
Accéder rapidement à l'aide de Docker via la commande ‘--help’.

Pour lancer un conteneur basé sur l’image Ubuntu, saisissez simplement cette commande docker run ubuntu

Commande docker run ubuntu utilisée dans un terminal pour démarrer un conteneur basé sur Ubuntu.
Démarrer facilement un conteneur Ubuntu via Docker.

Et voilà ! Vous avez créé un nouveau conteneur Ubuntu .

Infos : Lorsqu’on exécute un conteneur à partir, d’une image, docker vérifie si l’image est stockée en local avant de l’exécuter. Si ce n’est pas le cas, l’image est téléchargée depuis le hub officiel, en suite elle est stockée en local, puis exécutée.

Puis nous allons vérifier si ce conteneur est démarré ou pas, pour ce faire nous utiliserons la commande docker ps

Commande docker ps dans un terminal affichant les conteneurs Docker actifs.
Comment savoir si votre conteneur Docker est bien lancé

Actuellement, aucun conteneur n’est en cours d’exécution. Pourtant, le conteneur existe quelque part, n’est-ce pas ?

Absolument, nous pouvons le localiser en ajoutant simplement l’option «-a», ce qui affiche tous les conteneurs même ceux arrêtés docker ps -a

Utilisation de docker ps -a pour lister tous les conteneurs Docker, actifs et inactifs.
Vue complète sur les conteneurs actifs et arrêtés avec Docker.

Pour donner une personnalité à votre conteneur, parce que Docker attribue souvent des noms aléatoires, voici la commande à utiliser docker

				
					run --name nom_du_conteneur ubuntu
				
			

Dans notre cas, nous avons nommé notre conteneur de l’image Ubuntu ‘alphorm’.

Désormais, votre conteneur a un nom facile à retenir !

Commande pour nommer un conteneur Docker docker run --name nom_du_conteneur ubuntu.
Personnalisation du nom de votre conteneur Docker.

Infos : Soyez vigilant avec cette option, car le nom est unique et un seul conteneur peut le porter. Ainsi, si vous avez déjà un conteneur (qu’il soit en cours d’exécution ou arrêté) avec le nom que vous souhaitez utiliser dans la commande ‘docker run’, Docker ne le permettra pas. Vous devrez alors choisir un autre nom ou supprimer le conteneur existant portant ce nom

Règle d'unicité pour le nommage des conteneurs Docker soulignée dans un terminal.
Sélectionner un nom unique pour chaque conteneur Docker.

Besoin de plus d’informations de vos conteneurs ?

Utilisez cette commande

				
					docker inspect [ID ou Nom du conteneur]
				
			
Exécution de docker inspect [ID ou Nom du conteneur] pour afficher les informations détaillées d'un conteneur Docker.
Approfondir les caractéristiques d'un conteneur Docker.

Si vous souhaitez uniquement obtenir des informations sur le sandboxid, vous pouvez saisir cette commande 

				
					Docker inspect --format='{{.NetworkSettings.SandboxID}}' Nom_conteneur
				
			
Commande spécifique docker inspect --format='{{.NetworkSettings.SandboxID}}' Nom_conteneur pour obtenir le SandboxID d'un conteneur Docker.
Isoler le SandboxID pour une analyse approfondie.

Si vous préférez de plus obtenir les informations au format JSON, vous pouvez saisir cette commande

				
					Docker inspect --format=`{{json.NetworkSettings}}` nom_conteneur
				
			
Commande docker inspect --format='{{json .NetworkSettings}}' nom_conteneur affichant les paramètres réseau en format JSON.
Détails du réseau Docker au format JSON pour analyses avancées.

Le nettoyage fait partie intégrante de la gestion des conteneurs. Utilisez la commande Docker rm nom_conteneur

Commande Docker rm nom_conteneur utilisée dans un terminal pour supprimer un conteneur Docker spécifique.
Suppression efficace de conteneurs avec Docker.

Astuce Pratique : Pour supprimer tous les conteneurs arrêtés, vous pouvez utiliser la commande: docker container prune

Et voici un tableau regroupant les commandes essentielles pour la gestion des conteneurs :

Les commandes
Description
Docker run image
Créer et démarrer le conteneur
Docker start container
Démarrer le conteneur
Docker ps
Lister les conteneurs
Docker ps-a
Lister tous les conteneurs ,y compris ceux qui ne sont plus en cours
Docker stop container
Arrêter le conteneur
Docker kill container
Arrêter brutalement le conteneur
Docker restart container
Redémarrer le conteneur
Docker pause container
Mettre en pause le conteneur
Docker unpause container
Reprendre l’exécution du conteneur
Docker inspect container
Fournit des détails du conteneur
Docker logs container
Afficher les journaux du conteneur
Docker rm container
Supprimer le conteneur

🚀 Transformez votre expertise en développement avec notre formation vidéo sur Docker !  pour commencer et révolutionner vos compétences dès maintenant Cliquez ici !

Commandes Docker pour la gestion des images

Dans cette section dédiée à la gestion des images ! Nous allons explorer ensemble comment télécharger, répertorier et bien sûr, supprimer des images.

Pour découvrir rapidement et facilement les images disponibles pour Ubuntu, et choisir celle qui correspond le mieux à vos besoins pour créer des conteneurs Docker basés sur Ubuntu, voici la commande à utiliser docker search nom_de_l'image

Utilisation de docker search nom_de_l'image pour trouver l'image Ubuntu adaptée à la création de conteneurs.
Trouver l'image Ubuntu parfaite pour vos conteneurs Docker.

Astuce Pratique : Si vous souhaitez afficher les descriptions complètes des images Docker dans les résultats de la recherche, sans les raccourcir ou les tronquer, ajoutez simplement l’option « --no-trunc ».

Maintenant que vous disposez des informations nécessaires sur les images, le téléchargement est simple. Il vous suffit de saisir la commande suivante 

				
					docker pull nom_de_image:tag
				
			
Commande docker pull nom_de_image:tag pour télécharger des images Docker spécifiques.
Importer des images Docker précises avec docker pull.

Infos : Notez que si vous ne spécifiez pas le tag de l’image que vous souhaitez télécharger, le tag par défaut sera automatiquement défini.

Pour répertorier les images téléchargées, donc disponibles localement, nous utiliserons cette commande docker images

Commande docker images exécutée dans un terminal pour lister les images Docker disponibles localement.
Visualisation rapide des images Docker sur votre système.

Pour supprimer une image, c’est assez simple docker rmi nom_image

Commande docker rmi nom_image utilisée pour supprimer une image Docker spécifique.
Nettoyage de votre répertoire d'images Docker.

Astuce Pratique : Un petit bonus pour supprimer toutes les images  docker image prune -a

Et bien sûr, vous pouvez supprimer plusieurs images à la fois docker image rmi <nom_image1> <nom_image2> ...

Attention

Vous ne pouvez pas supprimer une image dont le conteneur est en cours d’exécution.

Message d'erreur lors de la tentative de suppression d'une image Docker en cours d'utilisation par un conteneur.
Suppression d'image Docker refusée : conteneur en exécution.


Si vous souhaitez supprimer l’image malgré cela, vous devez d’abord arrêter et supprimer tous les conteneurs qui utilisent cette image, puis vous pourrez la supprimer. Voici les étapes que vous pouvez suivre :

  • Arrêter tous les conteneurs associés à l’image.
  • Supprimer les conteneurs.
  • Supprimer l’image.

Processus d'arrêt des conteneurs utilisant une image spécifique avant sa suppression sur Docker.
Préparation à la suppression d'une image en arrêtant ses conteneurs.

Et voici un tableau regroupant les commandes essentielles pour la gestion des images :

Commande
Description
Docker images
Afficher la liste des images
Docker history image
Afficher l’historique de l’image
Docker inspect image
Fournir les informations détaillées sur l’image
Docker tag image tag
Créer un alias (tag) pour une image Docker
Docker search image
Rechercher des images Docker
Docker pull image
Télécharger une image Docker
Docker push image
Envoyer une image Docker
Docker rmi image
Supprimer une image Docker

Commandes Docker : mode interactif vs mode détaché

Le mode interactif (-it) des commandes Docker

Le mode interactif (-it) vous permet d’interagir avec le conteneur en temps réel et explorez vos projets en profondeur. Il est idéal pour exécuter des commandes dans le conteneur et observer les résultats en temps réel.

Par exemple, pour utiliser le bash ubuntu vous tapez cette commande 

				
					Docker run -t(terminal)i(interactive) nom_image bash
				
			
Lancement d'un conteneur Ubuntu en mode interactif avec Bash via Docker.
Accéder au Bash d'Ubuntu dans Docker.


Pour sortir du mode interactif, utilisez la commande Exit

Commande exit saisie dans un terminal pour sortir du mode interactif d'un conteneur Docker.
Quitter le mode interactif d'un conteneur Docker facilement.

Le mode détaché (-d) des commandes Docker

Le mode détaché (-d) permet d’exécuter le conteneur en arrière-plan, libérant ainsi votre terminal. Il est pratique pour exécuter des applications ou des services qui n’ont pas besoin d’une interaction constante avec l’utilisateur.

Par exemple :

				
					docker run nom_image -d(detach)t(terminal)i(interactive) --name(nom_conteneur) --hostname(nom de la machine) /bin/bash (command)
				
			
Commande docker run nom_image -dti --name nom_conteneur --hostname nom_machine /bin/bash pour créer un conteneur en mode détaché.
Configuration avancée d'un conteneur Docker en mode détaché.

Pour attacher le mode détaché au mode interactif, utilisez la commande Docker attach nom_conteneur

Utilisation de Docker attach nom_conteneur pour reconnecter un terminal au conteneur Docker en mode interactif.
Rétablissement d'une session interactive avec un conteneur Docker.

En résumé, le mode interactif est utilisé lorsque vous avez besoin d’interagir activement avec le conteneur, tandis que le mode détaché est utilisé lorsque vous souhaitez que le conteneur s’exécute en arrière-plan sans interaction immédiate.

Maintenant explorez les commandes Docker avec confiance et ingéniosité. Votre potentiel est infini dans l’univers des conteneurs. À vos claviers, prêts, codez !!

Conclusion

 

Maîtriser les commandes Docker est crucial pour une gestion efficace des conteneurs et des images Docker. Suivez ce guide complet pour exploiter tout le potentiel de Docker dans vos projets et préparez pour l’article suivant qui parle des volumes Docker.

 
 
 
 
 
Partager cet article
Par L'Équipe Alphorm Démocratiser la Connaissance Informatique pour Tous !
Suivre :
L'Équipe Alphorm, c'est la démocratisation de la connaissance informatique. Passionnés et dévoués, nous sommes là pour vous guider vers le succès en rendant la technologie accessible à tous. Rejoignez notre aventure d'apprentissage et de partage. Avec nous, le savoir IT devient une ressource inspirante et ouverte à tous dans un monde numérique en constante évolution.